Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Le Mrap a rendu public et mis en ligne récemment son rapport sur "Internet et les enjeux de la lutte contre le racisme"[1]. L'ambition de ce rapport est notamment de dresser en 2009 une cartographie des sites web racistes, en recensant des discours tels que ceux-ci :

« L’enjuivée Alliot-Marie fait appel de la condamnation du négro Fofana et de ses acolytes
« À l’adresse de tous ceux qui douteraient encore de la réalité du pouvoir juif en France : depuis l’élection d’Alberich, le nabot juif, à la magistrature suprême, avec le soutien de la CIA – les barbouzes US n’ont-ils pas été jusqu’à provoquer la candidature de la moins capable, la conne du Poitou, aux Présidentielles en face de leur poulain, pour éviter de compromettre l’avenir de leurs autres youtres, Strauss-Kahn surtout, et Fabius ? –, il ne fait plus le moindre doute que les youpins tirent bien toutes les ficelles. Leur pouvoir de nuisance, de tout temps incontestable, affecte gravement et durablement désormais l’indépendance de la justice. »
Extrait de cette page web (page 44 du rapport du MRAP) :
http://europecombat.blogspot.com/2009/07/lenjuivee-alliot-marie-fait-appel-de-la.html

A la suite de cette publication, deux des sites mentionnés, l'un comme "maniant habilement le sous-entendu antisémite" et l'autre comme antisémite, ont publié en réponse des mises en cause personnelles de militants du MRAP.

Ils ont également diffusé des informations à caractère personnel les concernant, avec des allusions à d'éventuelles violences à leur encontre.

A la suite de ces publications, l'un d'eux a reçu des appels téléphoniques intimidants. Le MRAP ne se laissera pas intimider et étudie les suites juridiques à donner.

La violence de ces réactions montre la nécessité de lutter contre l'expression du racisme sous toutes ses formes sur Internet. Pour le MRAP, la lutte contre le racisme sur Internet est du ressort plein et entier du gouvernement qui, au lieu de se défausser sur des acteurs du monde numérique, se doit de prendre toutes les mesures appropriées pour que les propos racistes hébergés sur des serveurs situés à l'étranger, dans des paradis numériques, puissent être poursuivis par la justice française.

Cette lutte doit être également l'affaire de tous les défenseurs des droits de l'homme qui doivent redoubler de vigilance et répondre au développement de la haine raciste sur le web.

Internet peut et doit être un média d'émancipation, ne le laissons pas aux mains des racistes !

Paris, le 4 février 2010.

______________
[1] http://www.mrap.fr/campagnes/RacismeInternet/document.2010-01-28.2532894723

 

Tag(s) : #Médias