Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La loi sur la « maîtrise de l’immigration »

Sous le régime de Vichy, était considéré comme Juif celui qui avait des grands-parents juifs ; c’était la première fois en France que la biologie dictait le droit.

Sous la République de Sarkozy, la représentation populaire va voter une loi qui non seulement criminalise le droit de vivre en famille, mais qui fera aussi dépendre le regroupement familial des immigrés d’un examen biologique, le test ADN : ce sera la deuxième fois qu’en France la
biologie dictera le droit à des fins de discrimination raciste. C’est pourquoi, ce jour restera comme un jour de honte.

Le docteur Watson, prix Nobel pour avoir découvert l’ADN vient de déclarer à propos des Africains que les test démontrent que leur intelligence n’est pas la même que celle des blancs. Cette déclaration faite quelques jours avant le vote de la loi prend valeur de symbole.

Le Mrap ne peut que réitérer sa condamnation de telles pratiques et joindre l’expression de son inquiétude devant de telles dérives à celle de centaines de personnalités politiques, scientifiques, associatives et religieuses. Il rappelle, avec Robert Badinter, que « les lois de bioéthique de 1994 et 2004, écartent les usages de la génétique à des fins autres que médicales et de recherche scientifique". Le refus d’entendre ces voix est un signe manifeste de mépris envers elles.

A vouloir satisfaire les revendications de l’extrême droite en matière de politique migratoire, le gouvernement et sa majorité inaugurent des méthodes qui nient l’égalité de tous devant la loi et mettent en danger la démocratie et les droits de l’homme.


Paris, le 23 octobre 2007

--
Message transmis
Secrétariat de Direction
Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples
43 bd Magenta - 75010 Paris

Tag(s) : #Immigrés et étrangers