Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

IRAN

NON A LA REPRESSION !

SOLIDARITE AVEC LES PROGRESSISTES ET DEMOCRATES DE CE PAYS !

Les élections présidentielles iraniennes du 12 juin ont débouché sur une crise politique. Depuis samedi, avec des premiers rassemblements spontanés, des milliers d’iraniens se mobilisent pour contester la légitimité du résultat de ces élections. Avec 84 % de participation, la réélection du président Ahmadinejad dès le premier tour laisse planer d’importantes suspicions de fraude électorale.

D’abord concentrée à Téhéran, ce mouvement populaire gagne tout le pays. Dès les premières heures, les manifestants ont connu une féroce répression de la part des forces de l’ordre. Les basidji (milices soutenant le régime islamique) se sont introduites dans les universités pour réprimer les étudiants mobilisés pour la défense de leurs libertés démocratiques. Dans plusieurs universités, pour exprimer leur solidarité contre la répression, des enseignants ont démissionné de leur poste, de même que des fonctionnaires du ministère de l’Intérieur. Selon les sources officielles du régime, la répression a déjà fait dix-sept morts, ce qui laisse supposer qu’il y en a déjà davantage.

Les événements en cours montrent combien la crise est profonde au sein de la caste dirigeante politico-religieuse puisque les candidats ont été sélectionnés par le pouvoir en place pour participer à la campagne présidentielle. En ce sens nous savons que Mir Hossein Moussavi le rival malheureux d'Ahmadinejad, n'incarne pas un débouché progressiste à cette révolte populaire. Il a été premier ministre de 1981 à 1989 en pleine guerre Iran Irak, puis conseiller du gouvernement de Khatami de 1997 à 2005. Il est le favori des grandes puissances impérialistes occidentales et est loin d'être un opposant aux principes de la République théocratique Iranienne, vu qu'il se réclame d'un retour aux valeurs originelles de la révolution islamique de 1979.

La population a vu dans cette parodie d'élection une occasion pour dénoncer l'absence de libertés démocratiques, l'inexistence des droits des femmes, l'augmentation du chômage et de l'inflation, l'oppression des minorités nationales, l'emprisonnement systématique de tous ceux qui contestent le régime en place et aspirent à davantage de liberté et de justice sociale.


Une fois de plus, la jeunesse mais aussi les femmes sont particulièrement impliquées dans ce mouvement de contestation.

En 1999, un mouvement similaire avait été réprimé et étouffé par le pouvoir en place.

C'est pourquoi, aujourd'hui, notre solidarité est nécessaire à l'égard de tous ceux qui manifestent publiquement et courageusement leur opposition au régime en place.

Nous dénonçons la répression qui frappe les manifestants, exigeons la libération de ceux qui ont été arrêtés et soutenons tous ceux et toutes celles qui veulent en finir avec la République islamique.

Les autorités iraniennes, en expulsant des journalistes, en retirant des cartes de presse et en refusant des visas, font tout pour verrouiller l’information, encourageant ainsi l’indifférence sur la situation.

Les organisations signataires appellent à un rassemblement de solidarité internationale avec la population iranienne mobilisée pour la défense de ses libertés démocratiques et contre la répression.

MERCREDI 24 JUIN 17 H PLACE MAGINOT

Nouveau parti anticapitaliste (NPA), Les Verts, Gauche alternative 54, Parti communiste français (PCF), Gauche unitaire, Parti de gauche (PG), Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP)

Tag(s) : #Moyen-Orient, #Iran, #MRAP, #PCF, #NPA, #Nancy