Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Justice-racisme-associations    Condamnation requise de Malek Boutih poursuivi en diffamation par le Mrap     PARIS, 15 juin 2006 (AFP) -  Le procureur de la République a requis jeudi  à Paris la condamnation du secrétaire national du PS, Malek Boutih,  poursuivi en diffamation par le Mrap pour avoir mis en cause l'attitude de  l'association lors d'une manifestation où les cris de "Mort aux juifs"  avaient été proférés. La 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris,  présidée par Philippe Jean-Draeher, rendra son jugement le 14 septembre.    M. Boutih, ancien président de SOS Racisme, était poursuivi pour des  propos tenus lors d'un colloque organisé fin 2003 sur le thème  "Antisémitisme, la gauche face à elle-même".    A cette occasion, il avait déclaré qu'il y avait plusieurs formes d'antiracisme en France, notamment "celui du Mrap qui défile aux cris de  +Mort aux juifs+", des propos que l'association présidée par Mouloud Aounit  considérait comme attentatoire à son honneur et à sa considération.    Lors des débats, jeudi, M. Boutih a expliqué avoir voulu relever le fait que le comportement du Mrap avait été "ambigu" lors de cette manifestation où des extrémistes avaient lancé ces slogans antisémites.    "Il y a eu une faute qui a été commise (par le Mrap, ndlr) qui méritait d'être interpellée, je ne regrette pas mes propos", a déclaré Malek Boutih à l'audience.    Le représentant du parquet, Alexandre Aubert, a requis la condamnation du prévenu, estimant qu'il imputait à l'association antiraciste d'avoir "fait siens" les cris de "Mort aux juifs".

Tag(s) : #Antisémitisme