Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des ONG israéliennes réclament une enquête sur la conduite de l'armée à Gaza

20.01.09 | 15h25

Huit organisations israéliennes de défense des droits de l'Homme ont réclamé mardi au procureur général de l'Etat l'ouverture d'une enquête sur la conduite de l'armée durant la guerre de Gaza.

Ces organisations ont adressé cette requête au procureur Menachem Mazouz, également conseiller juridique du gouvernement israélien, "au vu de l'ampleur des atteintes portées aux populations civiles durant l'opération +Plomb durci+".

"Nous appelons le conseiller juridique du gouvernement à agir dès maintenant pour la mise en place d'un mécanisme d'investigation indépendant dont l'expertise et la partialité ne pourront être mises en doute", écrivent les ONG dans un communiqué.

Selon ce communiqué, les ONG font état du nombre "terrifiant" de morts parmi les enfants et les femmes duquel il ressort "que les règles de la guerre semblent avoir été sévèrement bafouées par l'armée israélienne, ce qui contraint Israël à ouvrir immédiatement une enquête indépendante".

Les ONG citent dans leur communiqué des chiffres émanant du ministère palestinien de la Santé selon lesquels durant l'offensive meurtrière israélienne, plus de 1.300 personnes ont été tuées, dont 410 enfants et une centaine de femmes, pour un total de plus 5.300 blessés, dont 1.855 enfants et 795 femmes.

Les signataires de cette requête sont notamment B'tselem, la principale organisation israélienne de défense des droits de l'Homme dans les territoires occupés, Les médecins pour les droits de l'Homme, Yesh Din, le Comité publique contre la Torture.

Tout en relevant qu'Israël avait été soumis à des tirs de roquettes palestiniennes de la bande de Gaza contre des civils, "ce qui est une violation grave du droit international", les ONG considèrent que "cela n'autorise pas Israël à faire de même".

Dans ce contexte, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a estimé mardi à Gaza que les personnes responsables des bombardements israéliens ayant touché des bâtiments de l'ONU à Gaza devront "rendre des comptes devant des instances judiciaires".

"Il doit y avoir une enquête approfondie, une explication complète pour s'assurer que cela ne se reproduira plus jamais. (Les responsables) devront rendre des comptes devant des instances judiciaires", a déclaré le secrétaire général de l'ONU à la presse.

Un complexe de l'UNRWA (l'Agence de l'ONU d'aide aux réfugiés palestiniens) et plusieurs écoles gérées par l'ONU ont été touchées par des bombardements israéliens, dont le plus meurtrier a fait plus de 40 morts le 6 janvier à Jabaliya (nord de la bande de Gaza).
Tag(s) : #Palestine, #Israël, #Gaza