Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre de la délégation CIAPP/CN au Quai d’Orsay du vendredi 16 janvier 2009

avec M. Christophe Bigot, Conseiller de Bernard Kouchner, et Yannick Tagand, sous-délégué aux affaires étrangères secteur Egypte/Levant.


Composition de la délégation CIAPP+Collectif National


- Mme Nahla Chahal (Campagne civile internationale pour la protection du peuple palestinien).
- Mr Ahmed Ouali (Mosquée Eddawa Paris 19e).
- Mme Renée Le Mignot (MRAP).
- Mr Khaled Bouchama (Union des Organisations Islamiques en France)
- Mme Renée Prangier (Association France Palestine Solidarité).
- Mme Ismahane Chouder (Participation et Spiritualité Musulmanes).
- Mme Emmanuelle Bigot (Union syndicale Solidaires).
- Mr Karim Azouz (Collectif des Musulmans de France).

- Mme Mireille Mendès-France (UJFP)


Nous avons été reçus dans un premier temps par Yannick Tagand, sous-délégué aux affaires étrangères secteur Egypte/Levant, M. Bigot étant en entrevue avec B. Kouchner.

Présentation individuelle suivie de la présentation (par K. Azzouz) du CIAPP et de ses objectifs en précisant que nous nous inscrivions dans la dynamique du Collectif National et sur la base de ses revendications. Point appuyé par Nahla Chahal au nom du CN qui souligne que les membres présents du CN le sont en soutien au CIAPP.

Notre délégation souligne la diversité de ses composantes et la pluralité des appartenances représentées.


Points évoqués avec Yannick Tagand :

  • la démarche du CIAPP n’est pas une démarche communautaire mais celle humaniste et citoyenne d’une composante représentative de la société civile face à l’horreur de ce qui se passe à Gaza.

  • dénonciation de la communautarisation de ce conflit par le pouvoir et de la rhétorique gouvernementale de diversion quant à « l’importation du conflit ».

  • le traitement médiatique partial

  • l’inertie pour faire appliquer le droit international et imposer des sanctions à Israêl


A l’arrivée de Christophe Bigot.

Etat des lieux dressé par le conseiller de B. Kouchner :


>Les négociations diplomatiques arrivent à terme ; « sont entrés dans le dernier quart d’heure » dixit M. Bigot. Derniers points de détails à régler avant l’investiture d’Obama et le sommet au KoweitNégociations pour un cessez-le-feu immédiat mais durable. Les termes du règlement du conflit :

  •  
    • accord entre Fatah et Hamas : réconciliation inter palestinienne

    • réel processus de paix avec traduction concrète sur le terrain. Inquiétude des parties : que Mahmoud Abbas se retrouve isolé.

    • Un Etat palestinien viable


>Sur le plan humanitaire :

- déblocage de 3 millions 200000 Euros par la France

- envoi d’avions

- hôpital de campagne

- corridor humanitaire


La France fait son possible pour créer les conditions pour être entendus des Israéliens. Parler avec les Israéliens pour les convaincre.

Pas de sanctions envisagées. Préfère parler de pressions sans donner de détails : confidentialité garantie de réussite.

M. Bigot reconnaît qu’il y a crimes de guerre. Il rappelle que la France a condamné les bombardements des hôpitaux, site de l’UNRWA, de l’ONU…


Interventions de la délégation :


Le texte d’appel du CIAPP avec mention des organisations qui le composent a été transmis au ministère.


Les 3 points mis en avant :


  1. droit humanitaire

  2. droit international

  3. règlement politique


Sur la base du rappel des revendications du Collectif National

  • arrêt des massacres

  • levée immédiate du blocus

  • suspension de tout accord d’association entre UE et Israel

  • sanctions immédiates

  • protection de la population de Gaza et de tout le peuple palestinien.


  1. Question humanitaire.


Demandes de la délégation CIAPP/CN : faciliter l’obtention des autorisations nécessaires pour permettre aux équipes médicales d’entrer à Gaza par Rafah. Idem pour délégation d’observateurs.

Réponse actée de M. Bigot : accord officiel du MAE (lui envoyer le listing par fax pour transmission à la coordination internationale basée au Caire).


  1. Droit international.


Demandes CIAPP/CN au nom de la société civile :

  • que fait la France pour faire respecter le droit international et le droit humanitaire ?

  • suspension des accords UE/Israel (une décision sera prise par consensus par les 27 pays de l’UE au mois d’avril à 27)

Action envisagée par le CN d’ici là : recours en nullité auprès de la Cour Européenne

# Demande que la France adopte une position politique ferme pour aboutir à la condamnation d’Israel pour ses crimes.

# La paix passe par la fin de l’occupation.

# Il ne s’agit pas d’une guerre (équilibre des parties) mais d’une agression ; il y a un occupant et un occupé.

 

Tag(s) : #Palestine