Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SANS PAPIERS : SOLIDARITE !


A l’occasion de la fête du Premier mai, le MRAP solidaire des travailleurs sans papiers applaudit à leur mobilisation et lance un appel solennel au Premier ministre afin de régler rapidement, par leur régularisation, la situation des travailleurs sans papiers.

Il est urgent de mettre un terme à la politique d’immigration schizophrène, aux ravages humains et politiques incommensurables actuellement poursuivie par le gouvernement. Celui-ci parle d’immigration « choisie » et évoque le recrutement de travailleurs étrangers pour répondre à des besoins économiques avérés, mais s’obstine à refuser de régulariser les sans papiers qui se trouvent déjà sur le territoire français. Or, leur mouvement vient de mettre au grand jour non seulement l’ « utilité » mais le caractère vital du travail des sans papiers en France et en Europe et, tout particulièrement, dans de nombreuses branches économiques, telles que la restauration, le bâtiment, la sécurité, ou les services à la personne. D’autre part, paradoxalement, ils sont des centaines de milliers à travailler dans notre pays, en payant des cotisations sociales et des impôts.

Le gouvernement, cependant, persiste et signe dans une logique du «chiffre » qui prévoit en 2008 26.000 expulsions. Au-delà du caractère cruel et inhumain de cette politique - répondant essentiellement à des motivations électoralistes - à l’heure où des pans entiers du patronat appellent à des régularisations massives (allant jusqu’à citer le chiffre de 50.000 sans papiers pour la seule fédération de l’hôtellerie), le principe de réalité illustre les limites et la nocivité d’effets d’annonce démagogiques.

Pour le MRAP, il y a urgence à repenser aujourd’hui en profondeur la question des migrations à l’échelle planétaire et à la lumière des besoins urgents de développement des pays de départ des migrants et non exclusivement de leurs pays de destination. A la veille de la présidence française de l’Union européenne, il revient à la France la responsabilité d’impulser cette nouvelle logique, au niveau européen et international.

Au nom du réalisme politique, tout autant que pour des principes humanistes de respect des droits fondamentaux des migrants et de leurs familles, le MRAP exige avec force l’abandon de la politique répressive « du chiffre » et demande l’instauration d’un débat national hors de toutes considérations politiciennes qui imprègnent aujourd’hui encore le traitement de l’immigration.


Paris le 30 avril 2008

--
Secrétariat de Direction
Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples
43 bd Magenta - 75010 Paris - http://www.mrap.fr
Histoire du MRAP (actualisé) : http://mrap.juridique.free.fr
Tag(s) : #Immigrés et étrangers, #MRAP