Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Trois soldats du 17ème régiment de génie parachutiste de Montauban en uniforme -  effectuant le salut nazi, derrière un drapeau de la Wehrmacht - ont eu le triste honneur de la presse. Sur fond d'ambiance vert-de-gris, le sigle SS sur les casques et la glorification des combattants héroïques de la Wehrmacht ont été, tout au long de l'année 2006, leur passe-temps favori.


Un sergent du régiment, Jamel Benserhir, qui a osé dénoncer cette infamie, déshonorante pour l'armée républicaine, s'est vu refuser le renouvellement de son contrat pour « instabilité émotionnelle et pas de capacité à commander ». Pour faire bonne mesure,, il a même été accusé de « discréditer l'ensemble du personnel en portant des accusations de ségrégation à caractère raciste totalement infondées. »

Devant la gravité de tels faits, le MRAP demande au ministre de la Défense l'ouverture immédiate d'une enquête approfondie au sein du 17ème régiment de génie parachutiste de Montauban. Il demande également que soit examinée de toute urgence la situation de Monsieur Jamel Benserhir qui s'interroge encore à ce jour sur les raisons plausibles de la stagnation de son évolution de carrière et du refus de renouvellement de son contrat dans l'armée française.

Le MRAP exige que des sanctions exemplaires soient immédiatement prises à l'encontre des « mis en cause face » à des agissements qui déshonorent la France  et les droits de l'homme.

Il appelle en outre le gouvernement à mettre en ouvre un dispositif de sensibilisation et d'information sur les discriminations et le racisme au sein de l'armée française dont il convient de ne pas oublier qu'elle est partie intégrante de la République.

Paris, le 4 avril 2008

 

Tag(s) : #Extrême-droite, #Nazisme, #Mémoire seconde guerre mondiale, #MRAP