Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour les démocrates, pour les amis de la Tchétchénie, la journée du 23 février revêt chaque année une grande importance. En effet, cet anniversaire de la déportation du peuple tchétchène orchestrée par Staline en 1944 n’est pas prêt de disparaître, même s’il a fallu attendre 2004 pour que le parlement européen qualifie officiellement cet évènement de génocide…On aurait pu penser qu’après 1957, date du retour des déportés, ceci ne se reproduirait plus. Or, avec les deux guerres perpétrées par la Russie en 1994 et en 1999, on a eu vraiment affaire à un nouveau génocide   -un quart de la population a disparu…
 
CLIMAT DE TERREUR
A partie de l’année 2000 s’est installé en Tchétchénie un climat de terreur ponctué de disparitions, de tortures et d’exécutions, propice aux actes terroristes. Durant cette occupation qui ne disait pas son nom, Poutine a mis alors en place « ses collaborateurs » en étouffant toute opposition, allant jusqu’à faire tuer des journalistes. Voilà pourquoi, depuis cette période, de plus en plus d’habitants tentent de quitter la terre de leurs ancêtres, à contrecœur, car l’insécurité y est permanente.
 
DECUS PAR L’EUROPE
Si l’Europe a tenté après la 1ère guerre de faire pression sur la Russie afin qu’elle y respecte les droits de l’Homme ; depuis 10 ans, elle a changé d’attitude cédant toujours plus au pouvoir de Poutine qui utilise sans vergogne l’arme des hydrocarbures. Parallèlement, l’Europe se montre toujours plus dure à l’égard des demandeurs d’asile ; la Pologne s’affichant comme le pays où l’on respecte le moins ces réfugiés.
 
 
L’ACCUEIL DE NANCY
 
Dans ces conditions, on peut comprendre que l’actuel gouvernement ait pris ses responsabilités en permettant aux Tchétchènes venant de Pologne de pouvoir demander l’asile en France. Ainsi, avec l’ouverture de l’espace Schengen, cette disposition courageuse a donné un nouvel espoir à des familles bloquées en Pologne dans des conditions déplorables ; celles-ci ont donc choisi de venir en France. Cela s’est passé à la fin de l’année 2007 et plusieurs villes, dont Nancy, ont été surprises par cet afflux important de demandeurs d’asile. Notre association a essayé, avec ses moyens, d’aider les services sociaux dépassés par l’évènement mais aujourd’hui si la situation s’est stabilisée, tout reste à faire pour répondre à l’espoir de ces gens.
 
REDONNER  ESPOIR
 
En effet, le gouvernement a révisé tout récemment la décision courageuse qu’il avait prise à l’égard de ceux qui étaient passés par la Pologne… Aujourd’hui, plusieurs dizaines de personnes risquent donc d’être expulsées vers ce pays qu’ils avaient quitté avec tant d’espoir. Aux Nancéens de se montrer solidaires et d’exiger avec France Tchétchénie Solidarité le respect du droit d’asile.
 
 
 
Soutenez France Tchétchénie Solidarité :
Je verse la somme de :   5€      ;   10€    ;    15€      autre
Je souhaite adhérer à France Tchétchénie Solidarité   ( 12€     ou 10€ tarif réduit)
NOM :                     Prénom                    Adresse
                                                                       
Tél
                                                                        Courriel
 
A retourner à FTS 103 rue de Metz 54000 Nancy
Tag(s) : #Immigrés et étrangers, #Nancy