Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tragédie à Villiers-le-Bel : Le MRAP aux côtés des familles de Larami et Moushin

Pour exiger que la vérité soit dite et que justice soit rendue


La collision du dimanche 25 novembre entre une voiture de police et une mini-motocross et ses deux passagers a coûté la vie à deux adolescents, plongé leurs familles dans la douleur et réveillé les démons toujours bien vivants de l’automne 2005.

Comme à de multiples reprises depuis plus de vingt-cinq ans, la mort de jeunes victimes en lien avec une intervention ou une présence policière vient de susciter un embrasement de plusieurs quartiers populaires qui était plus que prévisibles.

L’explosion a été d’autant plus rapide et violente que, vingt-quatre mois après, justice n’a toujours pas été rendue à Zyed et Bouna qui ont trouvé la mort dans un transformateur EDF de Clichy-sous-Bois en octobre 2005 et que les causes profondes de la brisure sociale, alors révélée dans toute sa profondeur et gravité, n’ont pu que s’aggraver depuis lors.

Il faut en chercher l’origine dans l’absence d’une véritable volonté de politique publique pour rétablir la justice en faveur des populations des quartiers populaires.  Relégation sociale et territoriale, chômage
massif des jeunes, échec scolaire et rapports structurellement tendus entre la police et une partie de la jeunesse restent inchangés.  La volonté de Nicolas Sarkozy d’appliquer un traitement d’abord sécuritaire
à cette situation, qui met en jeu l’avenir du vivre-ensemble au sein de la République, rencontre à Villiers-le-Bel un échec patent. Les déclarations offensives du Premier ministre François Fillon n’ont pas
été de nature à changer la donne.

La communication officielle, qui s’est avérée par trop hâtive, superficielle et contradictoire, ne répond pas aux attentes des familles qui expriment avant toute chose une exigence de justice, de vérité et de transparence sur les conditions de la mort des deux adolescents.

Le MRAP condamne toutes les formes de violence qui ne peuvent qu’aggraver les tensions,  confirmer la priorité au traitement sécuritaire de cette nouvelle tragédie et se retourner contre les quartiers eux-mêmes, dans leur quête de justice.

Le MRAP en appelle solennellement au gouvernement, avec obligation de résultat, pour que soient immédiatement prises les mesures indispensables pour casser la relégation vécue par les quartiers
populaires et leur habitants et attaquer, à la racine même, la violence sociale dont ils sont victimes et que la société toute entière ne peut plus tolérer.

Fait à Paris, le 10 septembre 2007

--
Secrétariat de Direction
Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples
43 bd Magenta - 75010 Paris
Site officiel : http://www.mrap.fr
Histoire du MRAP : http://mrap.juridique.free.fr

Tag(s) : #Quartiers populaires, #MRAP